Imprimer

L’arbre à histoires des colos et centres de loisirs
Des + de 13 ans

Une colo de rêve


Lire le chapitre précédent
Alyana , Stagiaire de 3ème (collège Jean Vilar ) au sein du Pôle sport/vie Associative /Jeunesse (Grigny)
le 04/12/2019 à 10:03
12 j'aime
80 lectures
Pauline arrive alors vers moi accompagnée d'Hector et à mon grand étonnement, elle explique :
- J'ai un autre challenge pour vous deux Yann et Hector : puisque que vous n'arrêtez pas de vous disputer, vous allez intégrer la même équipe pour imaginer votre colo de rêve !
Il manquait plus que ça...Pauline s'en va et j'ignore Hector. Celui-ci s'écrie alors :
- Et une virée nocturne dans la forêt, cela vous dirait les mauviettes ?
Je lui réponds d'un ton ferme que c'est trop dangereux.
- Dis juste que tu as peur du noir ! Rétorque Hector en ricanant bêtement.
Moi, je n'ai pas envie dans la forêt, parce qu'Hector est vraiment trop dangereux. Je suis sûr qu'il pourrait même nous tendre un piège ou quelque chose de ce genre là. Et puis de toute façon, même si cela m'a fait pas peur, il n'a pas à le savoir, cela ne le regarde pas.
Mais comme je n'ai pas envie de paraître ridicule auprès de mes 2 amis, je commence à m'énerver contre mon ennemi : je lui fais entendre que ce n'est certainement pas une petite balade en forêt qui va me faire flipper...
J'aime

Les suites proposées par les jeunes auteurs :

Alyana , Stagiaire de 3ème (collège Jean Vilar ) au sein du Pôle sport/vie Associative /Jeunesse (Grigny)
le 04/12/2019 à 10:04
3 j'aime
17 lectures
- Stoooop ! Se met à hurler Fatima. On ne va pas faire de virée nocturne. Yann, je sais bien qu'Hector est ton ennemi juré, mais pour 3 jours seulement, essayer de faire abstraction de tout ça. Et toi aussi Hector, ce n'est pas la mort, non ?
- Je suis d'accord avec toi Fatima. Je peux mettre ma fierté de côté pour ces 3 jours, tu marches avec moi Yann ?
Je ne cache pas mon agacement en lui répondant que ce sera juste pour trois jours, parce qu'il est insupportable et méchant.
- Yann, soit gentil ! me lance Fatima.
Ok, ok, je me détends...

Proposer une autre suite...

Renouveler

* Champs obligatoires

en partenariat avec