Lire le chapitre précédent
Amrithaa , Mon village à la ferme Neuve / Lire et faire lire (91)
le 10/10/2018 à 12:32
239 j'aime
38 lectures
Elia et Rodo’k échangent leurs idées à propos d’un concert avec leurs instruments de musique respectifs.
Rodo’k propose de jouer une mélodie avec son k’labisto, et Elia essaye de jouer sur cette mélodie avec sa guitare.
Mais tous deux se rendent comptent que le son du k’labisto et celui de la guitare ne s’accordent absolument pas. Ils décident alors d’aller chercher un autre instrument que la guitare dans la salle de musique du centre de loisirs.
Ils y trouvent pleins d’instruments : une batterie, un piano, un violon, et d’autres encore…
Mais ils réalisent qu’Elia ne sait pas jouer de tout cela…
C’est alors que Rodo’k trouve une idée géniale : Il propose avec l’accord d’Elia de lui transférer son pouvoir lui permettant de comprendre la pratique d’un instrument.
- Quel pouvoir formidable ! s’exclame Elia, elle en est ravie.
J'aime

Les suites proposées par les jeunes auteurs :

Amrithaa , Mon village à la ferme Neuve / Lire et faire lire (91)
le 10/10/2018 à 12:34
1 j'aime
19 lectures
Rodo’k demande à Elia d’essayer de jouer sur des instruments découverts dans la salle. Et ils s’aperçoivent qu’Elia réussit à jouer parfaitement de chaque instrument ! Le transfert de pouvoir a fonctionné !
Les deux compagnons remarquent que le son du violon s’accorde très bien avec le k’labisto. Ce sera donc un concert violon et k’labisto.
Le moment du spectacle approche. Les deux amis ont très peur que leur public d’Alphiens et de Terriens n’apprécient pas leur composition. Alors, angoissés, les deux amis entrent sur la scène du concert. Dès le début de leur mélodie, ils s’aperçoivent que tous les auditeurs dans le public sont très contents et qu’ils se mettent même à danser !
À la fin du concert, Rodo’k propose à Elia de construire un instrument « violon-klabisto ». En effet, grâce à son pouvoir extraordinaire à la compréhension du fonctionnement des objets humains, Rodo’k construit un magnifique instrument qu’ils décident d’appeler : un k’lavio’k.
Elia et Rodo’k deviennent les meilleurs amis intergalactiques, et à chaque rencontre galactique de chaque mois, ils se retrouvent avec joie, en organisant des échanges familiaux intergalactiques.

Proposer une autre suite...

Renouveler

* Champs obligatoires

en partenariat avec