Imprimer

L’arbre à histoires des colos et centres de loisirs
Des+ de 13 ans

L'énigme de la rivière


- Elle doit être cachée dans un buisson, derrière la colline ! Dépêche-toi Javier !
Noah est essoufflé, mais sa foulée ne faiblit pas. Derrière lui le talonne Julie, dont les joues sont rougies par l’effort. Quelques mètres plus loin, Javier commence à fatiguer, cela fait bientôt une heure qu’ils courent.
- Allez Javier, on y est presque ! l’encourage Julie. C’est la dernière balise qu’on doit trouver, je suis sûre qu’on a nos chances d’arriver en tête… Je n’ai pas encore entendu la corne de brume qui signale le premier vainqueur.
Les trois coéquipiers ont déjà trouvé presque toutes les balises cachées dans la forêt ; la course d’orientation organisée par la colo était vraiment une épreuve faite pour ces trois sportifs ! Dans cette course contre la montre, chacun avait pris son rôle très au sérieux : Javier décrypte la carte avec précision, Julie lit la boussole sans perdre de temps, et Noah analyse en détail le terrain.
- Il faut continuer un peu, dit Javier, qui commence à retrouver son souffle. D’après la carte, je pense qu’on pourra commencer à chercher dès qu’on aura atteint la rivière. A ce moment-là, il faudra faire quelques pas vers le sud, et on pourra fouiller dans les buissons qui se trouvent entre la pierre en forme de grenouille et l’arbre à double-tronc.
Les trois coureurs redoublent d’effort pour se rendre au bord de la rivière au plus vite. Une fois là-bas, Julie se met à chercher sans attendre en se faufilant dans les buissons.
- Attendez, arrêtez-vous ! crie Noah. Regardez la rivière, elle a une drôle de couleur, non ?
Devant eux, la rivière qui coule a une étrange couleur… Elle est teintée d’un jaune presque phosphorescent.
- Mais oui, c’est bizarre ! Julie s’est arrêtée aux côtés de ses deux amis, les sourcils froncés, elle en oublie presque la course. Je n’ai jamais vu ça, vous savez ce que c’est ?
- Non, lui répond Javier. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais ça n’a pas l’air très naturel, non ?
- On a qu’à aller voir plus haut d’où ça vient, propose Noah.
- Je suis partant, dit Javier. Il faut vraiment que l’on s’assure qu’il n’y a pas un grave problème. Cette eau ne me semble pas très bonne pour l’environnement !
La fatigue de Javier semble s’être éteinte, étouffée par sa colère.
- Mais… et la dernière balise ? Si on ne rentre pas maintenant, on perd notre place de vainqueurs !
Julie, avec son esprit de compétition, hésite à suivre Javier et Noah.
La curiosité de Noah le pousse à répondre à Julie :
- C’est pas grave Julie ! Je suis sûr qu’avec l’avance qu’on a, on pourra quand même gagner.
- Bon d’accord… Je veux bien vous suivre !
- Alors allons-y ! La nature est plus importante que notre course ! dit Javier en prenant la tête du groupe.


Lire le chapitre précédent
Chloé
le  22/04/2020 à 16:09
2 j'aime
141 lectures
Enfin quand Noah et Javier arrivent en haut,
Javier dit :
- Oh !!! Mais qu'est-ce que c'est ???
- Je crois bien que ce sont des bidons d'essence et il y a aussi pleins de déchets entassés ! dit Noah.
Alors Javier s'écria :
- Mais … mais c'est horrible comment peut-on faire de telle choses ?!
- Et bien, il y a des personnes qui ne pensent pas que cela peut rendre par exemple une rivière dans un telle état.
Peu de temps après, Julie qui u du mal à arriver jusqu'en haut, arriva toute essoufflé et dit alors :
- Que faites vous ?
- On a trouvé moi et Noah des bidons d'essence qui on donc coloré la rivière et pleins de déchets entassés..
- Oui c'est horrible !!!! Cria Noah.
- Ah bon ?! Car moi aussi j'ai trouvé quelque chose d'horrible ! Dit Julie
-Quoi ?? dirent les deux amis en même temps.
-J'ai vu pleins de végétations détruites à cause de tout cela .
Alors Javier s'écria :
-Il faut vraiment faire quelque chose !!!
- Mais quoi ? dit Noah d'une petite voix.
- Moi j'ai deux gros sacs poubelles dans mon sac on pourrait les utilisés pour les remplirent avec tout les déchets. dit Julie.
- Super !!! s'exclama Javier. Et les bidons alors ?
- Et bien…il y en a quatre, moi et Javier on en rapportera deux chacun .
- D'accord et moi je prendrai mes deux sacs de déchets. dit Julie.
Alors, les trois amis se mirent au travail.
Julie et Noah remplirent les sacs de déchets et Javier regroupa tout les bidons d'essence.
10 minutes plus tard ils avaient tout finis .
Javier dit alors :
- Et voilà, sa fait du bien d'avoir déjà cela de propre. Malheureusement, on ne peut pas s'occuper de la végétations mais c'est déjà très bien !!
- Oui, c'est vraiment mieux ! dit Noah.
Soudain, Julie dit :
- Oui, mais comment être sûr qu'il n'y ait plus de déchets déposés ici ?
- Oh !!! j'ai une idée. dit Noah.
Quelques instants plus tard, l'équipe us dons l'idée de faire une pancarte.
Julie trouve une planche de bois sur laquelle elle écrit avec l'aide d'un feutre indélébile :
Veuillez ne plus déposer de toutes sortent de déchets, car ici vit un milieu NATURELLE . merci.
Ensuite Noah et Javier mirent derrière la pancarte un piquet en ferraille qu'ils accrochèrent avec du scotch.
Enfin, Julie, Noah et Javier s'écrièrent en même temps :
- Génial !!!
- Oui, nous avons fait quelque chose de super, d'ici un mois elle sera de couleur normal . Dit Julie.
- Encore mieux que la course d'orientation !!! s'écria Noah
Alors les trois amis rentrèrent au camp et racontèrent tout ce qu'ils avaient fait pour l'environnement.
Les adultes qui furent très heureux par leurs beau geste pour la planète leurs remirent une petite récompense.
J'aime

Proposer une autre suite...

Renouveler

* Champs obligatoires

en partenariat avec