Imprimer

L’arbre à histoires des colos et centres de loisirs
Des- de 13 ans

Le secret de Zélie


Les parents de Zélie sont obligés de déménager régulièrement pour leurs activités de sorciers, alors maintenant, elle est habituée ! Aujourd'hui elle doit passer la journée dans le centre de loisirs de sa nouvelle ville, avec tous ces enfants sans pouvoir. Sa maman l'a prévenue hier soir :
— Cette année, tu dois apprendre à être comme les humains ! Maîtriser nos pouvoirs et devenir comme eux, c'est notre devoir. Tu sais bien qu'ils croient que nous n'existons pas...
Oui, oui, Zélie le sait, il faut se cacher pour ne pas leur faire peur… Mais c'est tellement plus facile de faire voler les objets plutôt que d'aller les chercher !
Lorsqu’elle entre dans la salle, elle voit que les tables sont regroupées pour un atelier peinture. Elle se dirige vers une table où il n’y a qu’une petite fille brune qui soupire… Mais elle est beaucoup plus calme que ses voisins, deux garçons qui se chahutent et ont déjà étalé les feuilles et les pinceaux sur toute la table.
Avant de lancer l’activité, Marion, l’animatrice, leur dit :
— Selma et Zélie, il faut que vous changiez de table : vous allez rejoindre Kilian et Jonas. Cela fera un groupe complet, et vous pourrez faire connaissance !
Selma et Zélie changent donc de table, tout en se méfiant des deux garnements : ils se chuchotent à l’oreille et rigolent de leurs bêtises. Suivant les consignes de Marion, chacun prend une feuille, un pinceau et un petit pot d’eau pour la peinture. Les tubes de gouaches sont au centre de la table, et il y en a de toutes les couleurs ! Ils doivent dessiner un lieu où ils rêvent de partir en vacances. Ça, Zélie le sait déjà : elle a très envie d’aller au bord de la mer, de plonger ses mains dans le sable et ses pieds dans l’eau !
Alors qu’elle attend que le bleu de son ciel sèche pour pouvoir dessiner le soleil sans mélanger les couleurs, elle regarde sa voisine : elle dessine la campagne, avec plein de fleurs de toutes les couleurs.
— C’est trop joli ton dessin, lui dit Zélie.
— Moi je préfère les grands champs plutôt que la mer : on peut faire des bouquets de fleur, se reposer dans l’herbe en regardant les nuages. Ils ont souvent des drôles de formes !
Alors que Selma tend le bras pour attraper le tube de peinture blanc pour dessiner des pâquerettes, Kilian bondit et lui prend des mains !
— J’en avais besoin avant toi ! dit-il, tout en vidant toute la peinture pour faire de la neige.
— Ta feuille était déjà blanche, tu n’avais pas besoin de peinture ! répond Selma, contrariée.
Zélie voit qu’elle est triste et vraiment en colère contre Kilian. Alors, oubliant toutes les recommandations de sa maman, elle fait apparaître devant Selma un nouveau tube de peinture blanche. Celle-ci la regarde, bouche bée :
— C’est toi qui l’as fait apparaître ? Tu es une fée ? chuchote-t-elle, toute excitée de cette découverte.
— Euh… oui. Mais je n’ai pas le droit normalement d’utiliser la magie, mes parents me gronderaient s’ils savaient ! S’il te plaît, ne dis rien à personne ! Je dois savoir agir comme une humaine pour rentrer à l’école, mais c’est trop dur… gémit-elle.
— Tu seras à l’école Giono à la rentrée, toi aussi ? répond Selma.
— Oui, c’est à côté de chez moi.
— Alors on sera sûrement dans la même classe ! Peut-être que je pourrais t’aider à agir normalement et toi tu pourras me montrer des tours à la récréation ?
Zélie accepte avec un grand sourire : elle s’est fait une amie, qui n’a pas peur d’elle, et avant la rentrée ! Mais son sourire disparaît bien vite quand elle aperçoit le regard de Kilian, qui a écouté toute leur conversation…


Lire le chapitre précédent
Alizée
le  17/03/2016 à 21:59
8 j'aime
10477 lectures
Mais son sourire disparaît bien vite quand elle aperçoit le regard de Kilian, qui a écouté leur conversation.
- Oh oh ! murmura Zélie. Je suis fichue !
- Euh... Euh..., bégaya Kilian. Je... je... je vais aller dire à Marion que... qu'il y a plus de peinture blanche... euh non la peinture bleue...
Quelques heures plus tard, l'animatrice convoque la petite sorcière dans son bureau. Zélie, les larmes aux yeux, se dirige vers le bureau s'attendant à trois mille questions. Arrivée au bureau, Zélie s'assoit et attend Marion. A sa grande surprise, Marion n'est pas fâchée et lui demande :
- C'est vrai Zélie, tu es une sorcière ?
- Euh oui oui, répondit cette dernière.
- Tu n'as pas à avoir peur Zélie, la rassure-t-elle, moi aussi j'en suis une.
Zélie en resta bouche bée.
- C'est vrai ?
- Eh oui.
Zélie, très contente de le savoir, se promit une chose : quand elle sera grande, elle sera animatrice... d'humains !
J'aime

Proposer une autre suite...

Renouveler

* Champs obligatoires

en partenariat avec